Contrôle du gréement : indispensable pour un bateau d’occasion

Vous avez décidé de vous acheter un bateau d’occasion puisque c’était l’option la plus accessible avec le budget que vous aviez en main. Sachez que c’est un achat quelque peu risqué, qui nécessitera en plus quelques vérifications de votre part. En premier lieu, je vous conseille donc de vous assurer de l’état du gréement de votre voilier, un point très important pour vous permettre de faire un achat rentable. Comment faire pour vous assurer dans ce cas qu’il est encore en bon état ?

Je vous propose aujourd’hui de découvrir dans ces lignes les étapes nécessaires pour cette vérification.

Connaître l’âge du gréement du bateau

            Selon les conseils des experts, il est indispensable de connaître l’âge du gréement avant de vous lancer dans l’achat de ce dernier. En effet, c’est un point très important, car les différents composants du gréement en question s’usent avec le temps.

            Je vous conseille cependant de ne pas vous contenter de ce que le vendeur pourrait vous en dire. Ce qu’il veut c’est vendre son bateau, aussi, il peut enjoliver un peu les choses, vous induisant ainsi en erreur. Aussi, il serait plus sage de demander des papiers prouvant l’âge du gréement en question.

            Une facture justifiant du dernier remplacement des différentes pièces peut ainsi faire office de preuve. Je tiens quand même à préciser qu’un gréement dormant a une durée de vie moyenne de 5 à 10 ans. Aussi une fois qu’il est usé, vous devez procéder au remplacement.

L’inspection visuelle

            Une fois l’âge connu, vous devrez ensuite vous lancer dans une inspection visuelle de tous les composants. Vous devrez pour cela monter le mât, aussi si vous ne vous en sentez pas capable, vous devrez prendre la peine d’emmener un expert avec vous.

            Repérer les fissures, vérifier le bon fonctionnement de tous les réas, chercher des points de frottement et s’assurer du bon passage des drisses vous sera donc indispensable une fois que vous serez en haut. Faites attention, c’est dangereux.

            Pour ce qui est du gréement dormant, vous devez vous assurer que les sertissages des câbles sont encore impeccables. Ils doivent être bien alignés. Sur le gréement courant, vous devez rechercher les points d’usures de la gaine.

« »

© 2018 Je me déplace. Theme by Anders Norén.