Contrôle technique : Mes 3 secrets

Une fois que vous songez à mettre votre voiture en vente, vous ne pourrez pas échapper au contrôle technique. D’après ce que dit la loi, vous avez l’obligation de prouver que votre véhicule est sécuritaire ; donc que l’acheteur n’a pas à craindre de finir dans un arbre dès sa première conduite.

Comme la seule preuve admise est le PV du contrôle technique, vous allez devoir prendre quelques éléments en compte pour que les papiers puissent donner le max d’infos. Et vous allez avoir besoin de mes 3 secrets sur le contrôle technique.

À quel moment passer le contrôle technique ?

Au moment de la vente de votre auto, le PV de votre contrôle technique doit avoir été fait 6 mois avant que votre bagnole n’ait 4 ans de circulation C’est une bonne moyenne pour que les grands organes de votre auto puissent être diagnostiqués.

Pour les autos qui ont plus de 4 ans, l’étape est obligatoire. Le contrôle technique doit avoir été réalisé dans les 6 mois qui précèdent la vente. Notez tout de même que passer par le contrôle technique ne sera pas obligatoire si votre voiture est rachetée par un professionnel, et que la marchandise a moins de 4 ans.

Ce que vous risquez en cas dinfraction

Je ne vous dis pas combien d’infractions peuvent être relevées durant un contrôle technique ! Et dans la majorité des cas, ce sont surtout des proprios qui n’ont pas jugé utile de passer un contrôle technique avant que leur bagnole n’atteigne sa quatrième année. Pour d’autres, c’est la contre-visite qu’ils ont zappé.

Pour ce qui est des sanctions, on va dire que ça dépend du cas et surtout des problèmes qui ont été relevés sur la voiture. Dans tous les cas, préparez-vous à recevoir quelques piques cinglantes pour ne pas avoir suivi les procédures comme il faut.

Ne loupez pas la contre-visite

Vos aurez compris que la contre-visite n’est pas à prendre à la légère quand il s’agit de donner un gage de sécurité aux futurs acheteurs ! Le meilleur conseil que je puisse vous donner est donc de ne pas passer à côté de la contre-visite.

Ça vous épargnera les pénalités, et vous aurez plus de chances de vendre votre véhicule plus rapidement. D’un autre côté, vous vous protégez aussi contre les acheteurs qui auraient acheté impulsivement et qui n’auront pas pris le temps de lire le PV que vous leur avez donné.

« »

© 2018 Je me déplace. Theme by Anders Norén.