Tout savoir sur l’office des transports de la Corse

Vue depuis la métropole, la Corse apparaît comme une entité bien à part, avec bien sûr une identité insulaire, mais aussi un statut qui lui sont propres.

Et en effet, la Corse, depuis 1991 n’est plus une région à proprement parlé mais une « collectivité territoriale à statut particulier ». Elle jouît même d’un certain pouvoir politique de l’exécutif depuis la création, sous l’impulsion des revendications locales, de l’Assemblée de Corse, dont les membres sont élus tous les 6 ans.

Vous l’aurez donc compris, la collectivité territoriale de Corse bénéficie d’une certaine autonomie, et ce dans des  domaines variés : l’éducation (en particulier la construction et l’entretien des établissements du second degré), la culture et le sport (promotion de la langue, de la culture corse, et des activités sportives pour la jeunesse), l’économie locale (les aides aux entreprises et à l’insertion des jeunes, le soutien aux secteurs touristique et agricole), les infrastructures et équipement (entretien des ports, de l’équipement hydraulique) mais aussi et surtout les transports (la gestion des transports ferroviaires et maritimes, des routes, et de tous les liens avec le continent), etc.

L’office des transports de la Corse : un ÉPIC de la collectivité territoriale de Corse

A chaque domaine de compétence de la collectivité territoriale de Corse correspond un établissement public (soit une agence, soit un office) chargé de la mise en œuvre de la politique. Il en existe 7 (liste non exhaustive) :

  • L’agence du tourisme de la Corse (ATC)
  • L’agence de développement écoCorse (ADEC)
  • L’agence d’Aménagement durable, de planification et d’Urbanisme de la Corse (AAUC)
  • L’office des transports de la Corse (OTC)

Histoire de l’office des transports de la Corse

L’office des transports de la Corse naît des délibérations de l’Assemblée générale de Corse en 1992. Il est le fruit de la loi du 13 mai 1991 portant sur le statut de la collectivité territoriale de France, dont je vous parlais en introduction.

Il n’est en réalité que le « héritier » de l’Office des transports de la région de Corse, crée en 1982, quand la Corse était encore considérée comme une région.

Bateau de croisière

corse-cruise

Bateau de croisière

Principales missions de l’Office des transports de la Corse

  • Concernant les liaisons entre la Corse et le continent français, l’OTC et les compagnies de transports concessionnaires du service public signent tous les 5 ans une convention déterminant, entre autres, les tarifs.
  • L’OTC s’occupe également d’assurer une répartition équitable entre transport aérien et transport maritime. En 2004, son budget de 168 millions d’euros se répartissait en 110,6 millions pour le transport maritime et 56,7 pour le transport aérien.

Cet office, sous son ancienne forme, a également crée la compagnie aérienne Corse Méditerranée en 1989 pour faciliter l’accès à la Corse. Depuis 2011, la compagnie s’appelle AirCorsica.

avion-corse

Avion vu de face

Fonctionnement de l’Office des transports de la Corse

Le conseil d’administration de l’OTC comprend 34 membres :

  • le président de l’Assemblée de Corse
  • 16 membres désignés par l’Assemblée de Corse
  • 16 membres désignés par arrêté
  • Le président de l’OTC

Il se réunit au moins 2 fois par an sur convocation du président.

Son président actuel est Jean-Félix Acquavita, et le directeur est Francis Pian.

J’espère avoir pu vous éclairer sur le fonctionnement particulier des transports chez nos amis Corses !

« »

© 2017 Je me déplace. Theme by Anders Norén.